Bienvenue sur le site des CFA Banques spacer
 
 
Néanmoins, dès que l'on aborde les aspects pratiques, les choses deviennent un peu plus complexes. Vous vous posez d'ailleurs beaucoup de questions : qu'est-ce qui distingue concrètement les différents contrats d'alternance ? Quel est le statut de l'alternant ? A quels secteurs d'activités s'applique l'alternance ? à quels niveaux de diplômes prépare-t-elle ? Qui peut prétendre à se former via l'alternance …?

Trouvez ici les réponses à toutes ces questions et à quelques autres

   L'alternance, quel statut ?
   L'alternance, pour quels diplômes
   L'alternance, pour quels métiers ?
   L'alternance, pour quels profils ?
   L'alternance, avant, pendant, après …

 

L'alternance, quel statut ?

2 formes juridiques distinctes…
… pour un seul et même objectif : avoir un métier en mains

Il existe deux formes de formation en alternance : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation, qui permettent d'acquérir, dans le même temps, un diplôme et une expérience professionnelle.

Dans tous les cas, un vrai contrat entre l'alternant et l'entreprise…

Comme leur nom l'indique, ces 2 formes d'alternance scellent un contrat entre l'alternant et l'entreprise qui l'accueille. Il s'agit généralement d'un CDD de type particulier, dont la durée dépend de la longueur de la formation (ex : 2 ans pour un BTS).

… qui repose sur des engagements réciproques…

Ainsi, l'alternant s'engage à :
- respecter les règles de fonctionnement de l'entreprise
- effectuer les travaux, correspondant au métier préparé, qu'elle lui confie
- suivre avec assiduité les cours au CFA (Centre de Formation d'Apprentis) et respecter le règlement intérieur
- se présenter aux examens

De son côté, l'employeur s'engage à :
- assurer à l'apprenti une formation professionnelle complète correspondant au métier choisi
- lui désigner un maître d'apprentissage (ou un tuteur dans le cadre du contrat de professionnalisation) responsable de sa formation au sein de l'entreprise
- lui permettre de suivre ses cours au CFA
- l'inscrire à l'examen
- lui verser un salaire correspondant aux minima légaux (voir ci-après).

... et fait de l'alternant un salarié à part entière.

L'alternant perçoit un salaire pendant toute la durée de la professionnalisation. Jusqu'à 26 ans, ce salaire est défini en pourcentage du SMIC (*) en vigueur, en fonction de l'âge et du diplôme préparé.
Ainsi :
- pour un apprenti de 15 à 17 ans, ce salaire sera égal à 25 % minimum du SMIC la 1ère année, et à 53 % minimum du SMIC la 3ème année ;
- pour un apprenti de 21 ans et +, il sera égal à 53 % minimum du SMIC la 1ère année, et à 78 % minimum du SMIC la 3ème année ;
- pour un jeune en contrat de professionnalisation de moins de 21 ans, ce salaire sera de 55 à 65 % du SMIC
- pour un jeune en contrat de professionnalisation de 21 à 25 ans, ce salaire sera de 70 à 80 % du SMIC.

L'alternant bénéficie de la même protection sociale que les autres salariés de l'entreprise (sécurité sociale, allocation logement, assurances chômage…).

Il a également droit aux mêmes congés.

(*) Dans le secteur bancaire les pourcentages de salaire minimum sont appliqués au salaire de référence, généralement supérieur au SMIC


L'alternance, pour quels diplômes ?

Contrairement à certaines idées reçues, l'alternance n'est en aucun cas réservée aux niveaux de formation "de base". Elle couvre au contraire un spectre très large allant de CAP à Bac + 5 :
- CAP
- BP
- Bac pro
- BTS
- Licence pro
- Master pro
- Diplôme d'ingénieur

En ce qui concerne les métiers de la banque et de la finance, l'offre va du BP Banque aux Masters professionnels


L'alternance, pour quels métiers ?

Là encore, beaucoup d'idées reçues : l'alternance serait réservée aux métiers manuels et/ou peu qualifiés, aux métiers "pénibles" … La réalité des faits est toute autre :
- près de 500 métiers peuvent se préparer via l'alternance ;
- aujourd'hui, sur 2 nouveaux contrats d'apprentissage, au moins un concerne un métier de services ;
- pour ce qui est des banques, 15 à 20 % des embauches en CDI premier emploi font suite à une première expérience de collaboration sous contrat d'alternance.


L'alternance, pour quels profils ?

Apprentissage :
- tout jeune âgé de 16 (*) à 25 ans révolus au début du contrat (et au-delà pour un jeune handicapé)

Professionnalisation :
- tout jeune âgé de 16 (*) à 25 ans révolus au début du contrat (et au-delà pour un jeune handicapé)
- demandeur d'emploi de 26 ans et plus souhaitant acquérir une qualification professionnelle

(*) Dans la banque, l'âge minimum pour la signature d'un contrat de travail est de 18 ans


L'alternance, avant, pendant, après …

Avant
La recherche d' une entreprise
Sachant qu'en moyenne 2 à 3 mois sont nécessaires pour trouver une entreprise d'accueil, déposez votre dossier sur le site dans la partie "Je passe à l'action" dès le mois de janvier. Utilisez cette période pour vous imprégner de votre projet professionnel : visitez les salons consacrés à l'alternance, rencontrez des professionnels, informez-vous sur les métiers de la banque... et consultez régulièrement notre site…
L'inscription en CFA
Elle ne peut intervenir que lorsque vous avez trouvé votre entreprise d'accueil. En effet, c'est à votre employeur de vous inscrire officiellement au CFA .

Pendant
un vécu "bipolaire"
Quel que soit le rythme de l'alternance (1 semaine sur 2 en entreprise, 2 jours sur 5…), la clé d'un apprentissage réussi est d'utiliser en entreprise ce qui a été appris au CFA et réciproquement. En intégrant l'un des 14 CFA banques gérés par le CFPB, vous bénéficiez d'un cursus comprenant tout la fois des enseignements théoriques et des travaux pratiques en sous-groupes (cas concrets, jeux de rôles...). Au sein de l'entreprise, vous découvrez la réalité du poste de travail, les relations avec la clientèle, les produits et services, le conseil… bref, vous devenez un vrai professionnel.

un double accompagnement
- au niveau du CFA, vous disposez de l'encadrement d'un coordinateur pédagogique (ou d'un formateur référent ), qui suit plus particulièrement votre parcours tout en étant l'interlocuteur privilégié de votre employeur ;
- au niveau de votre employeur, votre formation pratique est confiée à un maître d'apprentissage(1) . Celui-ci doit être détenteur d'un diplôme au moins égal à celui que vous préparez et justifier d'au moins trois années (2) d'expérience. Il est chargé de vous transmettre son savoir-faire et de coordonner la démarche de formation avec le CFA.

Après
3 situations possibles :
- vous intégrez votre entreprise d'accueil, dans laquelle vous signez un nouveau contrat de travail en CDI. C'est l'aboutissement logique du processus.
- votre entreprise d'accueil ne peut ou ne souhaite vous proposer la signature d'un CDI : la première expérience que vous avez acquise ne peut que vous aider à trouver un nouvel employeur. Durant le temps de votre recherche, vous pouvez bénéficier d'une couverture sociale et des indemnités chômage en vous inscrivant aux Assedic.
- vous souhaitez poursuivre des études, en alternance ou en réintégrant une filière de formation classique : c'est bien sûr possible, mais certaines entreprises, comme les banques, souhaitent privilégier le recrutement des potentiels détectés pendant le déroulement du contrat d'alternance et prennent en charge la formation complémentaire qui assurera une progression cohérente et maîtrisée de votre carrière. Attention à ne pas passer à côté de réelles opportunités et à ne pas lâcher la proie pour l'ombre !



(1) ou tuteur, dans le cadre d'un contrat de professionnalisation
(2) 2 ans dans le cadre d'un contrat de professionnalisation
   

Qui sommes-nous? Contact FAQ Liens utiles Plan du site Envoyer à un ami